Recherche

De Maria Valtorta à Maria de lal Croix - Le porte-plume de Dieu Antoine Clamagirand - Bruno Perrinet
L5017

(20/05/2014)
ISBN : 9782364637054
Nombre de pages :
  • Nb de pages: 44
  • 4.50
    Disponible
    "Maria est ma plume, rien de plus. C'est moi l'écrivain. Il s'agit de ma pensée" dit Jésus (Les Cahiers de 1945 à 1950, dictée du 2 juin 1946) 

    Née en 1897 à Caserte en Italie, Maria Valtorta est une laïque catholique italienne, membre du Tiers-Ordre des Servites de Marie.
    Très douée pour les matières littéraires elle compléte en 20 mois tout son parcours d'étude, la 6ème à la terminale. Atteinte par une maladie paralysante à 37 ans, elle est clouée au lit et fait l'expérience de l'amour de Dieu, bénéficiant de grâces mystiques.
    Entre 1943 et 1947, elle écrit quinze mille pages de cahiers d'une traite et sans rature. Elle reçoit par visions et dictées, la vie de Jésus qui s'intègre harmonieusement aux Ecritures Saintes et à la Tradition de l'Eglise.
    Maria Valtorta meurt en 1961 à Viareggio quelques années après la publication, alors anonyme, de ses écrits. Elle est enterré à Florence dans la basilique de la Santissima Annunziata, où est inscrit sur sa tombe "historienne du divin".
    En avril 2001, les Servites de Marie demandent l'introduction de sa cause en béatification.
    Mgr Pier Giacomo De Nicolò (ancien nonce apostolique), célèbre le 15 octobre 2011 à Florence, la messe anniversaire des cinquante ans de sa mort .      

    "Maria est ma plume, rien de plus. C'est moi l'écrivain. Il s'agit de ma pensée" dit Jésus (Les Cahiers de 1945 à 1950, dictée du 2 juin 1946) 

    Née en 1897 à Caserte en Italie, Maria Valtorta est une laïque catholique italienne, membre du Tiers-Ordre des Servites de Marie.
    Très douée pour les matières littéraires elle compléte en 20 mois tout son parcours d'étude, la 6ème à la terminale. Atteinte par une maladie paralysante à 37 ans, elle est clouée au lit et fait l'expérience de l'amour de Dieu, bénéficiant de grâces mystiques.
    Entre 1943 et 1947, elle écrit quinze mille pages de cahiers d'une traite et sans rature. Elle reçoit par visions et dictées, la vie de Jésus qui s'intègre harmonieusement aux Ecritures Saintes et à la Tradition de l'Eglise.
    Maria Valtorta meurt en 1961 à Viareggio quelques années après la publication, alors anonyme, de ses écrits. Elle est enterré à Florence dans la basilique de la Santissima Annunziata, où est inscrit sur sa tombe "historienne du divin".
    En avril 2001, les Servites de Marie demandent l'introduction de sa cause en béatification.
    Mgr Pier Giacomo De Nicolò (ancien nonce apostolique), célèbre le 15 octobre 2011 à Florence, la messe anniversaire des cinquante ans de sa mort .
    detail-product-01
     
    T_RAIMAGE