Recherche
fils-de-l-eglise-visages-de-saints

Fils de l´Eglise, visages de saints René Bazin
L1600

(01/01/0001)
ISBN : 0000000016209
Nombre de pages :
  • Nb de pages: 306
  • 19.00
    Disponible
    Voici dix-huit « visages de saints », visages de lumière chers à l'auteur, à la France et à l'Europe chrétienne. Pour ouvrir les cœurs « aux grandes énergies de l'Amour », René Bazin se fait observateur de la vie sous toutes ses couleurs et définit ce qui la menace : « la Terre qui meurt » d'asphyxie matérielle et spirituelle.
    Il propose, en antidote au matérialisme, ces portraits d'hommes et de femmes de caractère incarnant les vraies valeurs : l'amour de Dieu, le respect de soi et du prochain, le goût du beau, du vrai, de la droiture et de la simplicité.
    Ce message de non violence et de liberté s'adresse à tous et redonne foi et espérance au milieu des tribulations de la vie moderne. 

    Saint Joseph ; Jésus ; sainte Marie-Madeleine ; saint Ambroise ; saint Augustin ; saint Guénolé ; saint Louis ; sainte Jeanne d'Arc ; saint Ignace de Loyola ; saint Pierre Fourier ; saint Jean-Baptiste de La Salle ; saint Louis-Marie Grignion de Montfort ; vénérable Pierre de Clorivière ; saint Jean-Marie Vianney ; sainte Jeanne Jugan ; bienheureux John Henry Newman ; saint Pie X ; bienheureux Charles de Foucauld.  

    Juriste et homme de lettres, René Bazin est né à Angers en 1853. Journaliste au Figaro, au Journal des débats et à L'Écho de Paris, il est l'auteur de nombreux romans parmi lesquels La Terre qui meurt (1899), Les Oberlé (1901), et Le blé qui lève (1907).
    Ses biographies de Charles de Foucauld et saint Pie X demeurent des références historiques. Élu à l'Académie française en 1903, il meurt en pleine gloire littéraire le 19 juillet 1932, père d'une famille de huit enfants.
    René Bazin - 18 saints chers à l'auteur, à la France et à l'Europe chrétienne. Antidotes au matérialisme, ces portraits incarnent les vraies valeurs : l'amour de Dieu, le respect de soi et du prochain, le goût du beau, du vrai, de la droiture et de la simplicité.
    Ecrit avec une plume d'or qui ravit l'âme ! A propos de la majesté du Christ : "ce Roi bien au-dessus des rois, on l'approchait sans étiquette. Une souffrance, et c'était la lettre d'audience ; un commencement de foi, et cela valait d'être exaucé, pardonné, guéri." 306 pages.
    detail-product-01
     
    T_RAIMAGE