Recherche
image-de-notre-dame-du-bon-conseil-a-l-unite

Image de Notre-Dame du Bon Conseil - à l´unité
F80

0.50
Disponible
NOTRE-DAME DU BON CONSEIL 

Le samedi 25 avril 1467, la ville de Genazzano, petite ville du Latium à 40 kms de Rome, solennisait la fête de « Notre Dame du Bon Conseil». En effet, depuis le Xème siècle, en ce lieu, l'église était dédiée à la Vierge. Au XIVème siècle, l'église est attribuée aux religieux Augustins et dans l'acte notarié il apparaît le vocable de Notre Dame du Bon Conseil.Une pieuse veuve, Petruccia, très dévote à la Vierge, entreprit de donner tous ses biens afin de restaurer l'église, nous étions dans la moitié du XVème siècle. Le chantier ne put être achevé, Petruccia était l'objet des railleries, elle supportait tout et répondait : « Ne soyez pas inquiets, car je vous assure, qu'avant ma mort, la Sainte Vierge et saint Augustin achèveront la restauration de l'église ».Vers 17 heures, ce 25 avril, descendent du ciel les doux accords ravissants d'une mélodie et l'on voit un beau nuage blanc lumineux qui s'avance vers l'église Sainte Marie. Le nuage se dissipa et laissa voir sur un mur de l'église une image de la Vierge et de l'Enfant-Jésus. En même temps toutes les cloches se mirent à sonner et saluèrent de leurs joyeuses volées l'arrivée de la Reine du Ciel.
En examinant l'image, on constata qu'elle était comme suspendue, sans appui ni support naturel.
De nombreux pèlerins vinrent attirés par ce miracle, ainsi les offrandes abondaient et la restauration commencée grâce à Petruccia put s'achever.
Cette image venait de Scutari, ville d'Albanie, où elle était vénérée et, d'après une tradition, avait été miraculeusement apportée d'Orient. La Providence voulut soustraire cette sainte image aux profanations des Turcs qui s'étaient rendus maîtres de l'Albanie après la mort de Scandeberg, le 17 janvier 1467, qui avait tenu en échec, durant 20 ans, les infidèles.
Les Papes ont de tout temps montré leur attachement à l'image miraculeuse.
Benoît XIV donna, par un Bref du 2 juillet 1753, l'approbation de la « Pieuse Union ».
Pie IX célébra sa première messe devant un autel dédié à Notre Dame du Bon Conseil.
Léon XIII érigea le sanctuaire en basilique et ajouta aux Litanies de la Sainte Vierge l'invocation « Mater Boni Consilii ».
Honorons la Très Sainte Vierge sous ce beau titre de Notre Dame du Bon Conseil. Sous ce titre Elle répond à un besoin particulier, ce besoin est le manque de Bon Conseil dans le monde.   

PRIÈRE
O très glorieuse Vierge Marie, choisie par le Conseil éternel pour être la Mère du Verbe Incarné, la Trésorière des grâces divines et l'Avocate des pécheurs, moi, le plus indigne de vos serviteurs, je recours à Vous, afin que Vous daigniez être mon guide et mon conseil dans cette vallée de larmes.
Obtenez-moi, par le précieux Sang de votre divin Fils, le pardon de mes péchés, le salut de mon âme, et les moyens nécessaires pour l'acquérir. Obtenez à la Sainte Eglise le triomphe sur ses ennemis et la propagation du règne de Jésus-Christ sur la terre. Ainsi soit-il. 

*****
Notre Saint Père le Pape Léon XIII, imitant la piété de ses prédécesseurs, et spécialement de Pie IX, de sainte mémoire, a voulu être inscrit sur les registres de la pieuse Union érigée à Genazzano, pour honorer Notre-Dame du Bon Conseil ; le 23 novembre 1880, il a accordé une indulgence de cent jours à tous les fidèles qui réciteront la prière ci-dessus.
detail-product-01
 
T_RAIMAGE